Les avantages et les inconvénients du livre életronique (ebook)

Publié le par profmireille.over-blog.com

 

Le livre électronique se présente sous la forme d’un fichier informatique, par exemple un fichier de texte doc (qu’on peut lire à l’aide du logiciel Word), un fichier pdf (qu’on peut lire à l’aide du logiciel Acrobat Reader), un fichier html (qu’on peut lire à l’aide d’un fureteur Internet Netscape ou Microsoft Explorer), etc. C’est par conséquent un document qui s'entrepose aisément sur disquette ou sur cédérom et qui s'envoie facilement par courriel.

Le livre électronique est un nouveau format qui, comme toute formule différente, offre son lot d'avantages et quelques inconvénients. Par conséquent, jamais il ne remplacera le livre imprimé sur papier et disponible en librairie ou en bibliothèque. Mais, comme tout nouveau format, il vous procurera un petit quelque chose de différent.

Considérez que, jusqu’à présent, il existait deux grands formats de livres: l’édition originale, publiée en grand format sur papier de qualité, et le livre de poche, publié en petit format sur papier économique. L’édition originale offre, entre autres, le plaisir de tenir un «beau gros livre» entre ses mains, un livre qui sent bon et qui est très agréable à lire. Mais ce livre coûte cher et se transporte plus ou moins facilement. Quant au livre de poche, inventé dans les années 1950, il offre un format facile à transporter et coûte beaucoup moins cher à l’achat. L’un comme l’autre ayant leurs avantages propres, les deux formats coexistent sans peine.

Le livre électronique est un format qui propose entre autres avantages une grande facilité de diffusion et de distribution, ce qui le rend très disponible et réduit ses coûts. Contrairement à la plupart de ses équivalents imprimés, il peut être instantanément disponible à travers le monde (via l’Internet) et demeurer disponible durant des années (alors que, de nos jours, bon nombre de livres imprimés ne demeurent en librairie que quelques mois et généralement que dans un marché localisé, tel le Québec).

Un autre avantage du livre électronique est de pouvoir traiter de sujets spécialisés qui intéressent un nombre limité de lecteurs (mais néanmoins avides d’assouvir leurs intérêts). Ainsi, il arrive souvent qu’un éditeur de livres imprimés s’abstienne de publier un ouvrage parce que, estime-t-il, il n’existe pas un marché suffisant pour récupérer les sommes nécessaires à la publication. Par contre, il se peut fort bien qu’à l’échelle de la planète, il y ait suffisamment de lecteurs, surtout au fil des années, pour qu’un livre électronique traitant d’un sujet spécialisé finisse par être rentable. Ce format offre donc à nous tous la possibilité d’assouvir notre soif de lecture, si pointue soit-elle.

Un autre avantage du livre électronique est qu’il peut être produit beaucoup plus rapidement que tout livre imprimé. Ainsi, un auteur d’expérience, s’il connaît bien son sujet, pourrait rédiger un ouvrage de qualité en quelques semaines seulement et l’offrir au monde entier instantanément par l’entremise d’Internet. (Dans le monde de l’édition imprimée, il s’écoule généralement des mois, voir une année ou plus, pour publier un livre.)

Cette facilité à produire rapidement un ouvrage permet aussi de réviser aisément un livre électronique pour le mettre à jour, pour corriger ou compléter des informations ou pour y ajouter les plus récents développements. Ainsi, pour des domaines en ébullition ou qui sont complexes – notamment en science, en politique, en histoire – le livre électronique risque fort de devenir un outil incomparable – à mi-chemin entre le reportage d’actualité publié dans un magazine et l’ouvrage imprimé. On pourrait même assister à la publication de versions «1.1», «2.3», «5.0» ... de certains ouvrages qui seraient ainsi non seulement commentés par les lecteurs mais remis à jour régulièrement.

Un autre gros avantage du numérique est l’interactivité. Avec un Ebook, il devient tout à fait possible d’effectuer des recherches par mot-clé, se rendre directement à tel ou tel chapitre,  d’ajouter des commentaires sans abimer l’ouvrage, etc.

Enfin, on pense à la planète et à la lutte contre la déforestation : certes, les composants nécessaires à la fabrication d’un lecteur d’Ebooks ne participent pas vraiment à l’écologie, mais se contrebalancent par une réelle économie de papier: 1500 ouvrages numérisés = des centaines de milliers de feuilles de papier économisées,

Mais, hélas, diront certains, le livre électronique n’offre pas le bonheur de pouvoir être lu alors qu’on le tient dans ses mains. C’est peut-être là un petit désagrément qui sera vite oublié lorsqu’on se sera habitué à ce nouveau format. Bien sûr, rien ne remplacera le «beau gros roman qui sent bon le papier» et qu’on lit étendu sur la plage. De même, le livre électronique ne remplacera jamais la commodité du livre de poche qu’on trimbale dans le métro. C’est un autre type d’ouvrage qui offre ses avantages... une fois qu’on se sera habitué à lire à l’écran.

Si vous pensez que jamais vous ne parviendrez à lire couramment à l’écran, souvenez-vous qu’il y a dix ou quinze ans à peine, plusieurs personnes affirmaient ne jamais pouvoir s’habituer à écrire sur un clavier d’ordinateur, tant elles ressentaient le besoin d’utiliser un crayon. Mais aujourd’hui, nul doute que la tendance s’est inversée, c’est-à-dire que nombre d’entre-nous sont désormais incapables de rédiger autrement qu'à l'aide d'un traitement de texte. Donc, une fois que vous vous serez habitué à lire à l’écran, vous découvrirez les charmes que procure le livre électronique.

Pour l’heure, on peut s’imaginer que jamais il ne sera agréable de lire un bon roman sur le bord d’une plage sur un écran d’ordi. Mais qui sait si nous ne verrons pas dans quelques années des gens assis dans leur plus confortable fauteuil, leur portable sur les genoux, en train de lire un livre électronique? Serez-vous l’un de ceux-là?!

Publié dans DELF

Commenter cet article